lundi 15 octobre 2012

Mais où avais-je la tête?





 Jean Marie Staive
Encre originale sur contrecollé 2008.

13 commentaires:

  1. Mais vous n'en n'avez jamais eu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas plus que de S à "avai-je…"

      Supprimer
    2. Voilà ce que c'est que d'être pressé TG! une conférence sur Hopper m'attendait à 18h30...Bon, je préfère ne pas en parler! Tout le monde y va de sa "chansonnette" et le public non averti est aux anges.
      Et je ne me prononcerai pas en critique "ès qualité" sur Hopper!

      Supprimer
    3. Une précision à apporter en ce qui concerne le sujet publié ci-dessus.Il y intervient du brou de noix à base d'extrait de terre de cassel mélangé à de la gouache doré..
      Mais où avais-je la tête!

      Supprimer
    4. Hop hop hopper!
      C'est bien hopper mais je lui préfère son ami et professeur que fût John French Sloan moins connu en France que Hopper mais plus connu au USA que hopper (c'est compliqué comme phrase mais j'ai la flemme de la corriger, alors je préfère écrire que j'ai la flemme ce qui au bout du compte est contreproductif, plus long et fatiguant que de la de la corriger tout simplement, pfff pfff)

      Ah le brou de noix!
      On peut faire aussi de la peinture à l'huile de noix (comme les anciens), ça sent bon et c'est comestible (sauf les cadminium!)… pour ce qui est du comestible, je préfère quand même les saucisses… du reste j'y vais! (mon cardiologue lui n'aime pas du tout que je mange des saucisses, il préférerait que je fasse de la peinture à la noix… bon je vous laisse à votre conférence.
      au revoir donc et bonjour chez vous.

      Supprimer
    5. du reste j'y vais!
      Chez votre cardio ou manger des saucisses?!
      ( Moi j'en viens...)
      Mais trève de galéjade, je suis en train de lire le Edward Hopper Entractes d' Alain Cueff chez Flammarion. Il est fait amplement mention de John French Sloan..Leur peinture n'est pas tout à fait identique mais même fond d'inspiration( la peinture française)à l'origine.
      Le "côté plouc" peut quelquefois protéger durablement l'originalité d'un style et d'y demeurer de façon permanente?

      Supprimer
    6. Le "côté plouc" peut quelquefois protéger durablement l'originalité d'un style et d'y demeurer de façon permanente?
      C'est pourmoi que vous dites cela?

      Supprimer
    7. Non bien sûr! Je pensais à Hopper qui ne vendait rien et qui a persisté dans sa manière propre et combien originale et intempestive.
      Pensez donc,souvent une toile par an!
      Pour moi, le "côté plouc" est plutôt un compliment,du style paysan qui trace son sillon par tous les temps, par delà les modes et l'air du temps... Mais peut-être bien que cela s'adresse plus que positivement à vous alors!
      :)

      Supprimer
  2. hello ! croustillant votre dialogue avec TG ! du coup je suis allée voir
    john french Sloan que je ne connaissais pas ! ah mais j'aime, merci TG
    je me coucherai moins idiote bien que blonde !!
    c'est comment son nom à la Miss parfumée au brou de noix ?
    faudra me donner l'adresse de son coiffeur !
    je la trouve adorable avec son Alien dans le ventre ! mais oui
    où avait-elle la tête ? au fait est-ce bien une ELLE ou plutôt
    un IL qui a avalé un poisson tu cru ?
    allez, je retourne à ma peinture
    belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL, Marty, "il" perd la tête, ce fantôme ailé, chauve-souris ou condor,moitié punk, moitié soixante-huitard!
      Autoportrait?
      Allez savoir!

      Supprimer
  3. hello my friend !! what's the matter with you ??? lol !
    is that you on the picture ?

    RépondreSupprimer